vendredi 22 juin 2018

Jean-Luc BERTINI, photographe

Jean-Luc BERTINI est plutôt spécialisé dans le portrait d'artistes (mais aussi de politiques) pour la presse et les magazines.
Sans doute n'affirme-t-il pas dans ces portraits un style très personnel. Mais c'est extrêmement bien fait dans l'expression et l'éclairage.


C'est en voyant ce magnifique portrait qu'il a réalisé de Najat VALLAUD-BELKACEM que j'ai eu envie de découvrir ce photographe.
Voici quelques exemples de portraits rapprochés.


 Armand GATTI

 Umberto ECO

 Alexandra STEWART

 Charles JULIET

Daniel MENDELSOHN

Mais le portrait est aussi l'individu dans un contexte, le sien notamment. C'est aussi le moment de la rencontre dans un lieu et un climat donné. J'ai l'impression que c'est ce qui m'intéresse aujourd'hui...

 Maurice NADEAU
Paul AUSTER

 Jacques ROUBAUD

 Jean-Jacques PAUVERT

 Norman MAILER

Jean-Claude CARRIERE

Sébastien GENDRON

Son travail peut se découvrir sur son site : ICI

Couverture de TIME MAGAZINE


Cette couverture datée de juillet 2018 fait couler beaucoup d'encre. Elle illustre l'innommable décision de Trump de séparer les enfants des migrants sud-américains de leur famille lors de leur passage au Texas où ils sont arrêtés. Apparemment, une séparation durable, sans liaison entre les enfants et leurs parents. Devant la réprobation générale, un décret de Trump semble annuler cette décision, mais ce n'est pas si simple...
J'ai bien sûr été impressionné par cette couverture qui est efficace. L'ogre Trump, dans sa raideur, sa froideur moqueuse aura bien du mal à faire croire qu'il connaît la compassion.
Le fond rouge accentue la violence de la situation. La sobriété du texte est le contrepoint de la gravité du moment; il vient équilibrer la mise en page.
La réussite de ce montage est perçu par tout le monde, et a envahi les réseaux sociaux.

On a retrouvé la photo originale, prise par le photographe John Moore (agence Getty) qui a expliqué le moment de la prise de vue.


Si le moment précis de la photo n'est pas la séparation de la fillette de sa mère (sinon leur arrestation), on peut imaginer déjà le ressenti de l'enfant.
Mère et enfant avaient passé la frontière mexicaine pour essayer de rejoindre de la famille résidant aux USA. Ils venaient du Honduras.

A cause de la médiatisation, le père resté au Honduras a reconnu sa fille : elle s'appelle Yanela Hernandez.

Je n'apprécie pas toujours certains articles accrocheurs. Mais bon sang, heureusement que les journalistes peuvent exercer leur métier.

mercredi 20 juin 2018

Les NUITS de TOURRETTE-LEVENS (Alpes Maritimes)

Chaque été, l'association des Amis du Château de Tourrette-Levens (ville dont le Dr Frère est le maire) organise, pendant l'été, des soirées gratuites de spectacles avec la participation du Conseil départemental et le soutien de la municipalité : musique, théâtre et cirque.

En ce qui concerne le Cirque, voici les dates et le programme de l'été :

-Vendredi 13 juillet à 21 h.
Show de Victor ROSSI qui vient de passer 5 ans au cirque Ringling Bros, Barnum & Bailey.
Le fils de Maurin Rossi (Hector dans le duo des Rossyann) a gagné ses galons personnels de clown jongleur. Il est maintenant très intéressant de le revoir.



-Jeudi 26 juillet à 21 h.
C'est un Cabaret sous les étoiles avec des artistes de renom comme
-le diaboliste CHU
-YANNA dans un numéro de pole dance
-OKSANNA au cerceau aérien
-le jongleur Glen FOLCO
-Sarah TOGNI à la roue Cyr
-Vladimir GRINIK au rola rola
-et le Duo LA VISION dans leur remarquable numéro de statues.
Spectacle présenté par Mac RONAY.

Duo LA VISION (photo Yvon Kervinio)

-Jeudi 2 août à 21 h.
ELASTIC fait son show, avec Françoise ROCHAIS

ELASTIC (photo Le Plus Grand Cabaret...)

mercredi 13 juin 2018

Une troupe du HEBEI. Photos de François DEHURTEVENT

Stuttgart, décembre 2017 (suite).
Numéro classique du cirque chinois : les acrobaties à vélo. Ici, la Troupe du HEBEI (Chine).
Images déjà vues dans les festivals et les cirques de Noël. La longe est omniprésente pour les voltigeurs : elle est bien utile assez souvent, surtout lorsque l'artiste saute d'une colonne à l'autre.
Beau numéro quand les costumes sont originaux. L'éclairage bleu éteint les couleurs, mais c'est la mode.
Les photos de François donnent une bonne idée des moments forts de la prestation.








VOX POPULI de Jean-Claude TOUZEIL

Jean-Claude TOUZEIL est le quatrième auteur à écrire sur mes photos, un choix personnel de 30 images sur les 550 fournies. Il rejoint ainsi Patrice PERRON, Jean-Louis RAMBOUR et Fran NUDA dans l'exercice d'écriture que je leur ai demandé. A la rentrée, il y aura aussi la parution de l'album de Michel BAGLIN.


Si vous souhaitez feuilleter l'album, il vous suffit de me le demander (yvon.kervinio@gmail.com).
Ceux qui ne connaissent pas encore Jean-Claude pourront toujours lire les pages de son blog Biloba : ici.


         

La vie sans fin... de Fran NUDA

A paraître bientôt...
Après Patrice PERRON et Jean-Louis RAMBOUR (voir précédemment), le travail d'écriture inspiré par mes photographies de Bretagne se poursuit. Chacun à sa manière, les auteurs disent leurs sensations et inventent des existences. Dans la liberté du choix des images. 


Voici l'album de Fran NUDA. Vous pourrez le feuilleter si vous le souhaitez (envoyez-moi votre adresse, yvon.kervinio@gmail.com). 


Vous pourrez aussi découvrir Fran NUDA sur son site : ici.

jeudi 24 mai 2018

Ivan Frédéric KNIE. Photos de François DEHURTEVENT

Ivan Frédéric KNIE (2001) est le fils d'Ivan PELLEGRINI et de Géraldine Katharina KNIE.
Il a fait sa première apparition en piste à l'âge de quatre ans, en 2005.
Ce jeune homme, photographié à Stuttgart en décembre 2017, a maintenant l'étoffe d'un artiste de grande qualité, bien formé par son grand-père, Fredy KNIE junior. Le voici dans l'exercice de la poste hongroise, avec la superbe cavalerie du Circus KNIE.







mercredi 23 mai 2018

Constantin MASHINSKIY, photographe

Ce photographe d'origine russe (mais il vit en Europe de l'ouest depuis l'âge de 8 ans, dont 15 ans en Espagne) a réalisé un travail de portrait tout à fait remarquable, en se promenant dans les rues de Paris. Jusqu'à atteindre 365 portraits. 
On sent une empathie naturelle dans ses photos. Voilà un gars qui va vers l'autre en toute simplicité. De ce fait l'impression qui se dégage est extrêmement positive. Bravo !













http://365parisiens.tumblr.com/
Avec ce lien, vous pourrez compléter la galerie.
Noter que ce travail a été réalisé en argentique (Leica M6) au début des années 2010.

En son temps de Jean-Louis RAMBOUR

Je vous ai parlé du travail réalisé par des poètes-écrivains à partir d'un choix d'images qu'ils ont fait de mes photos de Bretagne.
Après l'album de Patrice PERRON, voici celui de Jean-Louis RAMBOUR.



C'est bien sûr intéressant de découvrir son choix de photos et l'écriture qu'elles lui ont inspiré. Me faire signe si vous voulez découvrir l'album en entier (yvon.kervinio@gmail.com).
Vous pouvez trouver l'ouvrage auprès de Jean-Louis RAMBOUR ou à L'AVENTURE CARTO, au prix de 19,50 € + port.
Format 22 x 22 cm, 64 pages.

mardi 15 mai 2018

Daniel OCHA DE OLZA, photographe

Photographe espagnol (né en 1978) dont on peut trouver le travail ici : https://www.danielochoadeolza.com/
Il a réalisé une série de portraits conventionnels lors d'une fête qui l'est beaucoup moins.
La Fiesta de la Maya se déroule début mai dans une cité située au nord de Madrid, Colmenar Viejo.
C'est un festival dérivé des rites païens célébrant l'arrivée du printemps et sensé produire fertilité et prospérité économique.
Des jeunes filles âgées entre 7 et 11 ans prennent place dans des tableaux fleuris très colorés.