mardi 19 février 2019

Gérard FOUREL expose à Rennes




Gérard FOUREL a découvert le Barroso (nord-est du Portugal) voilà 40 ans. Il y retourne régulièrement...




lundi 11 février 2019

GIRONA : 8e festival de cirque du 14 au 19 février 2019


Ce festival est vraiment un espace de choix pour l'image photographique. Cette vue d'ensemble (probablement due à Bertrand Guay) illustre la richesse des lumières avec lesquelles tous les photographes présents doivent composer. Ce qui génère souvent d'heureuses rencontres entre les artistes et les projecteurs.

Chaque année, un jury de l'image s'installe au premier rang des loges pour officier. C'est forcément un bonheur pour les photographes invités. Une expérience à vivre au moins une fois. La liste des invités est déjà longue, même si certains sont revenus plusieurs fois.

Bertrand Guay reprend cette année (je suppose) son rang de photographe officiel. L'organisation s'assure ainsi d'une couverture complète de grande qualité. 

Les autres invités du jury de l'Image fourniront aussi l'essentiel de leurs reportages aux organisateurs qui sont ainsi certains d'avoir à disposition des milliers de documents (pour la promotion de l'événement ou simplement les archives). 

Le jury de l'Image 2019

Cette année, ce sont trois femmes qui sont invitées
Seule Elena BLEDNYKH (de Russie) est déjà venue au festival (Figueres 2017). 


   Photo Yvon Kervinio

Photographe professionnelle, spécialiste du spectacle et du sport. Elle travaille beaucoup autour des cirques de Moscou dont on connaît le dynamisme actuel.
Ci-dessous, une photo de l'acrobate Ekatarina Shustova.




De Suisse alémanique, Barbara BAMBERGER s'est fait remarquer par son intérêt pour le cirque. Elle a même fait le déplacement au dernier festival de Zhuhaï en Chine. Photographe indépendante, elle photographie aussi tout ce qui peut la faire vivre. On découvrira ses sujets sur son site ICI.



Photo du dresseur Victor Guillaumin :



Elle a fait par ailleurs d'excellentes images "backstage" au Circus Knie.

La troisième photographe est Ukrainienne : Katrine BILAN. Cette photographe qui travaille en particulier au Cirque d'Etat de Minsk (Biélorussie) est aussi dessinatrice et créatrice de costumes.



Ci-dessous, photo prise à Minsk, extraite de son compte.




Bon festival, mesdames.

mercredi 6 février 2019

François DEHURTEVENT au WKC Carré d'Amsterdam 2018 (1)

François DEHURTEVENT revient chaque année photographier le spectacle de Noël au Théâtre Carré d'Amsterdam (décembre 2018). Il me fait la gentillesse de présenter quelques images sur ce blog. Merci d'y entretenir la flamme du cirque.

Cette année, c'est le chanteur Fred BUTTER qui est le "ringmaster".
Célèbre chanteur de comédies musicales aux Pays-Bas, Fred BUTTER est aussi reconnu pour sa voix de doubleur de films. Un beau physique et une prestance pour ce rôle de présentateur.




Elle s'appelle MOOKY (Mooky Cornish). On la présente comme une des femmes les plus marrantes qui travaillent sur piste ou sur scène. 
MOOKY est une comédienne excentrique (elle a été vue par 3 millions de spectateurs en Amérique du Nord et en Europe, dit la pub !).
Pianiste, marionnettiste, dresseuse de poules... , on la dit capable de tout faire.
Elle a tourné en Amérique du Nord dans le spectacle Varekaï du Cirque du Soleil.
Il est difficile, en photo, de rendre compte de son humour.
Puisque la presse la qualifie d'irrésistible ou d'hilarante, nous la verrons peut-être en France !





Ivan Frédéric PELLEGRINI-KNIE (le fils d'Ivan Pellegrini et de Géraldine Knie) va maintenant sur ses 18 ans. 
Ce jeune homme formé par son grand-père présente les chevaux de la tournée 2018 du Circus Knie et notamment une superbe poste hongroise.




(à suivre)

samedi 2 février 2019

Le cri des flammes

LE CRI DES FLAMMES est le titre d'un album de photographies prises dans le nord-est du Portugal au mois de janvier 2018 par Pedro Costa Gomes.


Il faut se souvenir que l'année 2017 fut catastrophique du point de vue des incendies au Portugal. 
Au début de l'été, les forêts du sud furent touchées (64 morts, sauf erreur).
Septembre 2017 fut le mois le plus sec depuis 87 ans.
En octobre, le nord-est fut ravagé par des incendies criminels développés par des rafales de vent à 90 km/h. Le bilan a été terrible : 45 morts, 70 blessés, 500 maisons détruites ainsi que 300 entreprises.
Ces photos ont été prises trois mois plus tard. Un état des lieux édifiant.
Les changements climatiques à venir causeront hélas des drames semblables (comme en Californie, en 2018).

Le témoignage photographique, ici comme ailleurs, garantit la mémoire.

le paysage 
est toujours là
avec ses collines
ses rochers de granit
ses murs de pierre
ses entrelacs de routes
les sentes des bêtes

mais dénuée de ses atours
la nature n'est plus que désolation

écrit Cristina Isabel de Melo.




Pour les amoureux du Portugal rural, ce sera un déchirement ou une nostalgie,
mais acheter l'album sera un acte citoyen pourrait-on dire. En effet, une partie du prix d'achat sera reversé à la Croix Rouge portugaise et à la ligue des pompiers.



Les Editions VAGAMUNDO installées à Pont-Aven (29) sont dirigées par Cristina Isabel de Melo (plasticienne et poète). 
Sa famille est originaire de cette région portugaise ainsi que celle du photographe.

Le cri des flammes
Format 20 x 20 cm, 112 pages, 22 €
Photographies Pedro Costa Gomes, poèmes de Cristina Isabel de Melo
Préfaces de Marc Weymuller et de Max Roche